L. Fregimus Vacerro (fregimus) wrote,
L. Fregimus Vacerro
fregimus

Ange

Французский прогрессив — конечно, Ange. Если хотите, французкий «Кинг Кримзон». А не хотите — пусть будет сам себе Ange: какие могут быть танцы об архитектуре?

В молодости у Декома совсем не было бороды. Были только усы и вытаращенные глаза.



А к старости во какая бородища отросла!


http://video.yandex.ru/users/fregimus/view/1/

Вот такая печальная песня про тяжкую мужскую долю с альбома Guet-apens, 1978 год.

http://narod.ru/disk/19838107000/Ange-78-Guet-apens.rar.html (38 МБ)

Et Capitaine Coeur de Miel
Déversa tout son fiel,
L'envoya se faire foutre
A la mer.

Un canevas de solitude
Entre deux cardinaux.
Les vagues brodaient son testament.

Le long cargo d'amertume
Reniflait l'après-guerre
Par quelques blessures à l'avant.

Poisson-scie, gouvernail
Filaient entre les mailles.
Il était là planté sur le pont !
Le nez collé au ciel, le sextant en haleine,
Une bouteille de rhum blanc
A la main.

La nuit gisait, splendide !
Une Vénus sans pudeur
Cambrait sa proue à la grande ourse !

Lui restait candide
Face à tant de beauté;
L'univers poursuivait sa course...

Mais la mer et le vent
Détenaient le secret,
Il était là, rivé sur le pont
A châtrer les étoiles, à maudire les écueils,
Une bouteille de rhum blanc
A la main.

Poisson-scie, gouvernail
Filaient entre les mailles...
Il était là planté sur le pont !
Le nez collé au ciel, le compas en haleine,
Une bouteille de rhum blanc
A la main.

Une fièvre aux allures glauques
S'empara du vieux loup,
Neptune avait tiré au sort !
Des enfants de salauds
Engrossaient la soute
Quand il était entre deux ports.

Mais le ciel et la mer
Cramponnaient le secret,
Il était là, rivé sur le pont !
A châtrer les étoiles, à maudire les écueils,
Une bouteille de rhum blanc
A la main.

Ah ! Ah ! La coquille de l'ancêtre
Craquait à tour de miel,
Il avait perdu la boussole...
Alors, de tout son être,
Capitaine Coeur de Miel
Se laissa glisser, glisser dans l'alcool...

Poisson-scie, gouvernail
Filaient entre les mailles...
Il était là, planté sur le pont !!!
A châtrer les étoiles, à maudire les écueils,
Une bouteille de rhum blanc
A la main...

Poisson-scie, gouvernail
Filaient entre les mailles...
Il était là, planté sur le pont !!!
Et Capitaine Coeur de Miel
Déversa tout son fiel,
L'envoya se faire foutre
A la me.

Capitaine Coeur de Miel déversa tout son ???
Je sais plus ! Je sais plus très bien !!!
Hé hé hé hé hé !!!

* * *

Hé ! Qu'est-ce qui tourne dans ma tête ?
Le chrono qui s'arrête ?
Le temps... Le sang... Le temps...
Ce sang qui bouillonne en mon être !
J'ai le coeur qui orchestre
Comme un bal à Satan !

Hé qu'est-ce qui tourne dans ma tête ?
Une sirène qui s'apprête...
Au chant... Au temps... Ce chant...
Oh ce chant qui enivre mon être...
J'ai le coeur qui orchestre
La symphonie du temps !

Hé, qu'est-ce qui tourne dans ma tête ?
Dés lutins qui s'apprêtent !
Attends ! Attends ! Attends !
Attends ! Les souvenirs s'embrouillent...
J'ai la mémoire qui rouille
Le couteau dans la plaie !!! Plaie !!!

Hé ! Qui explose dans ma nasse ?
Des galaxies qui passent...
Je râle !!! Je crache !!! Je râle !!!
Je crache plus loin que le lointain,
J'ai le coeur qui dépeint
La symphonie du Temps... Temps...

Hé ! Qu'est-ce qui tourne dans ma tête ?
Des embruns qui s'entêtent...
Je crache !!! Je râle !!! Je crache !!!
Je râle !!! Poussière dans l'Absolu,
J'ai le coeur qui remue
Le couteau dans la plaie !
...dans la plaie...
...dans la plaie...
...dans la plaie...
Tags: progrock
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic
  • 3 comments